Through a close examination of the two extant documents generated by the Templar arrests and interrogations in the bailliage of Rouen, this article sheds new light on the way Philip IV's agents there interpreted their mandates in the uncertain atmosphere of the week following October 13, 1307. These crucial documents (reedited in appendices) are uniquely revealing, because they were produced entirely by the king's secular agents: the bailli of Rouen and the knights empowered to act in the arrest and questioning of seven Templars in the bailliage. When considered in tandem these documents show how audaciously the king's men moved to obtain, record, and compile confessions to the ostensibly ecclesiastical crime of heresy.

Cet article propose une analyse minutieuse des deux documents qui subsistent de l'arrestation et des interrogatoires des templiers dans le bailliage de Rouen, pour apporter un nouvel éclairage sur la façon dont les agents de Philippe IV, dans l'incertitude qui domina au cours de la semaine suivant le 13 octobre 1307, ont interprété les ordres royaux. Ces documents cruciaux, réédités en annexes, constituent des sources uniques, particulièrement révélatrices, parce qu'ils furent produits par les seuls agents séculiers du roi, en l'occurrence le bailli de Rouen et les chevaliers mandatés pour procéder à l'arrestation et à l'interrogation de sept templiers dans le bailliage. Considérés ensemble, ces textes montrent avec quelle audace les hommes du roi agirent pour obtenir, enregistrer et mettre en forme les aveux du crime d'hérésie, dont la nature était clairement ecclésiastique.

You do not currently have access to this content.