La numérotation des maisons est considérée comme une technique innovante et moderne introduite par l’administration militaire et les autorités urbaines dans les années 1760 en France, pour faciliter l’orientation et la circulation des étrangers, ainsi qu’un contrôle plus serré de l’espace urbain. Cet article analyse l’impact de la numérotation des maisons et son usage par les habitants de Paris, de 1780 à 1807, et comment elle a pu changer la manière dont ils expriment leur localisation, physique et sociale, dans la cité. Il est fondé sur le dépouillement des déclarations d’adresse dans les archives de police. Il montre que les Parisiens ont finalement adopté rapidement et massivement le système de numérotage révolutionnaire, inventé pour d’autres fins que permettre aux citadins de se repérer dans la ville. La Révolution a coïncidé avec une transformation majeure dans la manière dont les individus définissent leur position dans l’espace parisien.

House numbering has been considered as a distinctive, innovative feature introduced by military administration and urban authorities by the 1760s in France to make circulation easier for foreigners and enhance a stricter control on urban space. This article tries to assess the use of house numbering by the people of Paris from 1780 to 1807 and how it changed the way they expressed their location, physical and social, in the city. It is based on the declaration of address in police records. The people of Paris quickly and largely adopted the numbering system of the Revolution, although it was never designed to help the city dwellers orient themselves in the capital. The Revolution coincided with a major transformation in the way people defined their position in Paris and their perception of the city.

You do not currently have access to this content.