This review article considers the history and historiography of French feminism by discussing eight recent English- and French-language books that collectively analyze this important topic over the key period from the Revolution of 1848 and the political exclusion of women at the foundation of the Second Republic through the Second World War and the political inclusion of women at the foundation of the Fourth Republic. The books under review consider French feminisms not only on their own but also in comparison with the feminisms of other countries, especially England and Germany; not only with reference to the European continent but also with consideration of the French colonies, especially those in Africa and the Antilles; not only as a development in the history of gender but also as a development in the histories of race, class, religion, region, nation, and empire. Special topics include women’s suffrage; women’s honor; feminism and neo-Malthusianism; feminism and syndicalism; feminisms in France, Germany, and Alsace-Lorraine; feminism, colonialism, and anticolonialism; and women, feminism, and photography. The review both assesses the current state of the field and raises a series of new questions for further research.

Ce compte-rendu collectif adresse l’histoire et l’historiographie du féminisme français par la discussion de huit ouvrages anglophones et francophones parus entre 2009 et 2012. Lus dans leur ensemble, ces livres analysent les féminismes français pendant la période clef qui durait des Révolutions de 1848 jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, une période qui s’ouvrait avec l’exclusion politique des femmes à la fondation de la Deuxième République et se terminait avec l’inclusion politique des femmes à la fondation de la Quatrième République. Ces ouvrages approchent l’histoire des féminismes français non seulement dans leur cadre national mais aussi en comparaison avec les féminismes d’autres pays, surtout l’Angleterre et l’Allemagne ; non seulement par rapport à l’Europe mais aussi aux colonies françaises, surtout celles de l’Afrique et des Antilles ; non seulement comme un développement qui fait partie de l’histoire du genre, mais aussi comme un développement qui fait partie des histoires de la race, des classes, des religions, des régions, de la nation, et de l’empire. Leurs sujets comprennent le suffrage des femmes ; l’honneur des femmes ; le féminisme et le néo-malthusianisme ; le féminisme et le syndicalisme ; les féminismes en France, en Allemagne, et en Alsace-Lorraine ; le féminisme, le colonialisme, et l’anticolonialisme ; et les femmes, le féminisme, et la photographie. Le compte-rendu offre non seulement un bilan de l’état des recherches contemporaines sur l’histoire des féminismes français mais également une série de nouvelles questions pour inspirer des recherches additionnelles sur ce riche sujet.

You do not currently have access to this content.