Women were at the center of extremist politics in the late Third Republic. This article focuses on one of the largest political movements in French history, the Croix de Feu, and enters into a debate over the degree of women’s influence on the movement and its conception of women’s role in French society. Informed by rich archival records, it concludes that a multivalent gender ideology enabled Croix de Feu women to subvert a powerful “women in the home” movement by placing themselves at the center of national rejuvenation. They did so by appropriating republican conceptions of civic space to build an ultranationalistic social program. Organizing a women’s section from scratch, Croix de Feu women implemented the movement’s social program in over 90 percent of French departments, ultimately contributing to a rightward shift in 1930s French political culture and laying the groundwork for the Vichy regime.

Cet article examine les femmes et la politiques d’extrême droite dans l’entredeuxguerres. En se concentrant sur l’un des plus grands mouvements politiques dans l’histoire française, les Croix de feu, l’article entre dans un débat sur l’influence féminine sur le mouvement et sur sa conception du rôle des femmes dans la société française. Un clair examen des femmes Croix de feu démontre qu’elles étaient au centre des activités les plus importantes du mouvement. Elles ont utilisé une idéologie du genre qui défi une campagne du retour « la femme au foyer » et qui plaçait les femmes au centre d’une renaissance nationale. Ces femmes militantes se sont servies des conceptions républicaines de l’espace civique afin de construire un programme social et ultranationaliste. Elles ont organisé une section féminine et mis en œuvre leur programme social dans plus de 90 pour cent de départements français. Ainsi, les femmes Croix de feu ont influencé la culture politique française et ont contribué à l’avènement du régime de Vichy.

You do not currently have access to this content.