This article looks at tax collection practices at the village level through the lens of microcredit—a system of local, undocumented, informal credit that, in a semimonetized economy like the Auvergne, inevitably comprised a wide range of exchanges of goods and obligations. Research on the historical role of microcredit offers fruitful ways to understand social relations in rural Auvergne, especially as they mediated and were mediated by local practices of exchange and tax collection. Conversely, studying the appropriation of tax collection and how its practices entered a local economy of informal credit expands our general understanding of microcredit.

Cet article examine les pratiques de la collection des impôts, « la collecte », au village à travers le microcrédit. Le crédit au niveau local, non-documenté, dans une région semimonétaire se fait souvent par échanges de biens et d’obligations. Les recherches sur le rôle historique du microcrédit nous offrent des moyens de comprendre les relations sociales en Auvergne rurale, surtout comment elles étaient négociées par les coutumes d’échange et de « collecte », mais aussi comment elles influencent ces pratiques. En revanche, l’étude particulière de l’appropriation de la collecte et les moyens par lesquelles ces pratiques sont absorbées par une économie locale du microcrédit approfondit notre compréhension en général du microcrédit.

You do not currently have access to this content.