The republican model of social rights in France invokes the heritage of the Revolution. The meaning of this legacy is complex for several reasons. The articulation of rights during the Revolution took different forms in theory; practice fell short of aspirations. The political legacy of social rights drew strength from Enlightenment sources and from older antecedents such as the Erasmian humanism of Juan Luis Vives. Tracing the evolution of social rights in France since the Revolution, the historian encounters continuities both in the statement of principles and in the obstacles to their realization. At the same time, new players contend with challenges unforeseen by the leaders of the first French republic.

Le modèle républicain de la protection sociale en France s'inscrit dans l'héritage de la Révolution. Or, il faut préciser d'abord que le moment de sa conception n'est pas établi et qu'une recherche de paternité nécessiterait une approche historique de longue durée. Le fons et origo du droit social remonte au siècle des Lumières et dans une tradition plus lointaine que l'on peut qualifier d'érasmienne. Quand on trace les réalisations du droit social depuis l'époque révolutionnaire, on retrouve les qualités et les défauts de son ascendance. D'autre part, il faut reconnaître les apports multiples et les trébuchements d'une société et d'un état qui ne se sont pas révélés révolutionnaires sans réserve. Les réticences et les démarches nouvelles de la politique sociale contemporaine font état d'un monde imprévisible aux militants de 1789, 1793 et 1795. Pourtant, l'appel des droits universels a maintenant un retentissement mondial.

You do not currently have access to this content.