Protections et statut d'auteur à l'époque moderne: Formes et enjeux des pratiques de patronage dans la querelle du Cid (1637)

Dans l'historiographie du patronage, le regard est habituellement focalisé en France sur les relations entre les littérateurs et l'Etat monarchique. La querelle du Cid invite néanmoins à prendre en compte l'ensemble des protections parmi lesquelles les auteurs se mouvaient. Les trajectoires des homme de lettres qui y participèrent ne peuvent en effet se comprendre sans faire intervenir (1) les relations entre auteurs et troupes de théâtre, (2) celles entre ces auteurs et les espaces de sociabilités qu'ils fréquentaient et (3) celles qu'ils nouaient avec des aristocrates qui n'étaient pas nécessairement insérés dans l'appareil monarchique. Une telle perspective éclaire la variété des parcours de ceux dont la principale compétence était alors l'écriture. Ces hommes trouvaient en effet l'aide de protecteurs de statut très divers, en fonction d'imaginaires de la protection où l'accession à la noblesse, réelle ou symbolique, occupait une place centrale. Et l'écriture, comme pratique, s'insérait de manière très différente dans leurs projets sociaux respectifs.

Protection and Status of the Author in the Modern Era: Forms and Stakes of Patronage Practices in the Quarrel of Le Cid (1637)

In the historiography of patronage in France, the focus has generally been on protection granted by the king and members of his government. However, the quarrel over Corneille's play Le Cid shows the need to factor in the entire network of patronage that early modern French writers cultivated. To understand properly the social positions of these writers, one must consider their relationships with (1) the troupes for which they wrote, (2) the social circles that they frequented, and (3) the various aristocratic patrons who were not necessarily a part of the king's closest circle of councillors. This perspective highlights how varied the social trajectories of these writers actually were. Indeed, they often sought the protection of individuals of very diverse social status, according to an understanding of patronage in which the accession to nobility, whether real or symbolic, played a crucial role. And writing, as a practice, occupied a very different place in their respective social projects.

You do not currently have access to this content.